Nouvelles pour mai. Sélection de roman noir, de voyage et de bande dessinée

Un nouveau mois de mai y nouveau un point. C'est un sélection de 5 titres où il y a des voyages à travers l'extinction URSS et dans les trains de comique, très sombre s'échappe vers Galice ya La France, à la ville de Monet, et réunions fraternelles très intrigant dans les landes norvégiennes. Voyons voir.

Nénuphars noirs - Michel Bussi

Déjà en librairie

Michel Bussi est professeur à l'Université de Rouen et c'était son deuxième roman, qui est aujourd'hui un classique du genre dans le pays gaulois, a été le titre noir le plus vendu de 2011 et a remporté de nombreux prix. Son succès s'est déjà étendu à plus de 30 pays.

Il est mis en Giverny, la ville de Monet, et ses habitants ont beaucoup à cacher. Cela arrive dans treize jours, commence par un meurtre et se termine par un autre. Le cadavre de Jérôme Morval, un homme aussi passionné d'art que de femme, apparaît dans un ruisseau et dans sa poche on trouve une carte postale des Nymphéas de Monet avec les mots: "Onze ans, félicitations!" Et à partir de là, les drames se croisent.

La vie secrète d'Úrsula Bas - Arantxa Portabales

Peut 6

Arantza Portabales a été considérée comme la nouvelle grande dame du roman policier national, même si elle pense que c'est une exagération. Mais le fait est que Beauté rouge, son roman précédent, a été et continue d'être un succès. Dans ce document, il nous a présenté à la police Santiago Abad et Ana Barroso, un couple charismatique en charge d'une affaire Agatha Christie et avec un magnifique fond de personnages. Maintenant, il revient avec ce deuxième titre et les mêmes protagonistes.

Cette fois, ils devront enquêter la disparition d'Úrsula Bas, écrivain à succès, qui mène une vie apparemment normale à Saint-Jacques-de-Compostelle. Son mari, Lois Castro, ira le dénoncer à la police. Úrsula a été kidnappée et elle sait que tôt ou tard ils pourraient la tuer.

Le Royaume - Jo Nesbø

Pas un an sans un roman de Jo Nesbø (et ne manque pas). Le passé était deux: Du sang dans la neige y Soleil de sang, court et baptisé comme la saga des Assassins d'Oslo. Et maintenant vient ce nouveau titre où nous trouvons le histoire classique d'une réunion fraternelle. Il est écrit à la première personne et avec à peine 50 pages lues et connaissant le tissu Nesbø, il m'a déjà enlevé les tripes et mis plusieurs mouches derrière mon oreille.

Les protagonistes sont Roy, un homme solitaire qui vit dans un ancien manoir dans les montagnes, loin de tout le monde. Il est un expert des oiseaux et dirige la station-service de la ville et tout le monde bavarde à son sujet. Puis reviens Carl, son petit frère, qu'il n'a pas revu depuis qu'il est allé étudier aux États-Unis il y a quinze ans, après la mort tragique de ses parents dans un accident de voiture. Il est accompagné de son toute nouvelle épouse, Shannon, un architecte énigmatique. Ils ont tous deux l'intention de construire un super hôtel dans les anciennes terres familiales, qui en plus de les enrichir apporteraient également la prospérité à la région.

Mais dans les petites villes, tout le monde se connaît et se connaît certains épisodes du passé ils n'ont pas encore oublié.

Snowbreaker - Durée -Jean Marc Rochette et Benjamin Legrand

Peut 28

Deuxième partie et conclusion de ce bande dessinée culte qui a été transformé en film en 2013 par le réalisateur de Les parasites et qui a récemment été adapté en série télévisée par Netflix. Il s'agit de la traduction du livre Le Transperceneige 4. Terminus, publié en 2015, qui fait partie de la série Brise-neige.

Le brise-neige, après des décennies de voyages sans but à travers la planète gelée, a déjà n'est pas en mesure de continuer à voyager. Ses passagers - l'humanité qui a survécu - doivent abandonner le train à la recherche d'un nouveau refuge. Il y a des risques, mais ils supposent qu'ils feront mieux. Ou non…

Le dernier été de l'URSS - Sara Gutiérrez (avec des illustrations de Pedro Arjona)

Sara Gutiérrez Elle est médecin, traductrice russe, écrivaine et journaliste.

En ce 2021 en décembre, ils seront remplis 30 ans après la signature de la fin de l'Union des Républiques socialistes soviétiques forcé par les présidents de plusieurs de ces républiques et dirigé par Mikhail Gorbatchev. C'était à l'été 1991 quand l'auteur, ce qui n’était pas totalement étranger à ce fait, a fait un voyage qui l'a emmenée de Kharkov (Ukraine), où j'étudiais en ophtalmologie, traverser le pays, de la mer Baltique à la mer Noire. Et il lui vint à l'esprit d'en parler dans ce livre dans lequel il capturait non seulement des bribes de la vie quotidienne des deux dernières années de l'URSS, mais aussi des cinq premières années de la vie indépendante des républiques, qu'il passé là-bas.

Il donne les illustrations des lettres Pedro Arjona, graphiste, illustrateur et peintre. Il est devenu connu comme artiste de bande dessinée avec le collectif El Cubri, qui dans les années soixante-dix et quatre-vingt a renouvelé la bande dessinée avec une œuvre caractérisée par son radicalisme graphique.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.