Critique du livre «Como el sol para las flores» d'Irene Villa

Photographie de Dani Oceans

Photographie de Dani Oceans

J'ai le livre depuis des mois "Comme le soleil pour les fleurs" par Irene Villa publié dans le Éditorial Espasa, et bien que je l'ai commencé il y a longtemps, je n'y étais pas tout à fait "accro". Malgré tout, et à partir de ces brèves lignes, qui pourraient bien être à mon avis personnel, j'ai déjà fini de le lire et j'ai une opinion assez travaillée sur le livre et en le comparant également à ce que j'ai lu précédemment de l'auteur Irene Villa .

Synopsis et données de livre

"Comme le soleil pour les fleurs" c'est un roman à Rainbow, une ONG imaginaire qui vise à s'occuper d'enfants et d'adolescents dont les parents ne peuvent pas s'occuper d'eux et à travailler pour leur fournir, le cas échéant, des familles adoptives ou des foyers d'accueil.

Judith, la protagoniste du livre est le responsable de cette ONG, un travailleur social qui travaille dans le programme d'adoption d'une communauté autonome. Elle est jeune, enthousiaste, énergique et dévouée à son travail, au point que l'excès d'enthousiasme peut devenir un gros problème. Pendant des années, sa vie s'est concentrée uniquement sur son travail jusqu'à ce qu'une décision malheureuse déclenche un drame qui la plonge dans la dépression et la force à repenser son avenir.

Comme le soleil pour les fleurs d'Irène Villa

Données du livre

  • Nombre de pages: Pages 304
  • Reliure: Couverture souple
  • Editorial: Livres SLU Espasa
  • Langue: Espagnol
  • ISBN: 9788467045161
  • Prix: EUR 19,90

Opinion personnelle

Dans ce livre, nous pouvons trouver deux personnages principaux clairs, des personnages secondaires et la figure du les enfants du centre d'adoption, qui à mon avis est le mieux représenté et caractérisé dans le roman. Certains personnages avec des situations bien réelles et en accord avec ce que signifie être un mineur abandonné ou "discriminé" par toute autre situation familiale et qui va de maison en maison, en raison de la difficulté de s'acclimater à une nouvelle maison, avec un nouvelle famille et avec de nouvelles règles. Surtout lorsque l'âge de ces mineurs augmente.

En ce qui concerne le personnage principal, Judith, c'est une femme très professionnelle et très dévouée à son travail de psychologue dans le centre pour mineurs. Tout échec ou mauvaise décision est un revers très difficile à surmonter en raison de son grand professionnalisme et de sa perfection.

Quelque chose qui a retenu mon attention et pour de bon, ce sont deux choses:

  1. Il y a quelques fragments de chansons du groupe de musique espagnol «Maldita Nerea». J'aime que les écrivains mentionnent des chansons ou des artistes musicaux dans leurs livres. Cela fait que tout de suite, si je ne connais pas la chanson, va vite dans sa recherche.
  2. À la fin du livre, il y a un note de l'auteur Irene Villa, dans lequel il explique comment et pourquoi ce livre a commencé. C'était à Majorque, en particulier, dans le Fondation Nazaret, un centre d'accueil pour garçons et filles où leurs parents ne pouvaient malheureusement pas leur donner tout ce dont ils avaient besoin. J'aime que les expériences aussi humaines que celle-ci soient portées à la littérature et transmises d'une certaine manière aux gens.

Comme je l'ai dit au début de cette critique, j'ai commencé le livre il y a des mois mais Je ne suis pas vraiment devenu accro à le lire. Il me manquait quelque chose à lire jour après jour, comme cela m'est arrivé avec beaucoup d'autres livres, parmi lesquels il y en a aussi un d'Irene Villa, "Il n'est jamais trop tard, princesse". Ce dernier m'a accroché du début à la fin. Alors "Comme le soleil pour les fleurs" Je l'ai lu à certains moments, et entre autres lectures.

Je n'aime pas donner une note aux livres, car il me semble que la lecture est totalement subjective à l'opinion de chacun (ce que je pourrais aimer ne doit pas être aimé par vous et vice versa), mais je ne peux pas concevoir un revoir sans noter donc le mien est 3 / 5. 

Je recommande de le lire si vous aimez les livres avec un contenu humain et sentimental chargé, des histoires difficiles à partir desquelles vous pouvez toujours obtenir quelque chose de bon et de positif. Si, par contre, vous cherchez quelque chose de plus profond, je vous le déconseille.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.