Réflexions de Marcel Proust

Un jour comme hier, le 10 juillet, mais en 1871, un grand écrivain est né à Paris: Marcel Proust. Comme j'aime tellement ce fameux dicton populaire qui dit quelque chose comme "Il n'est jamais trop tard si le bonheur est bon", Je voulais vous rendre ce petit hommage aujourd'hui, même si près de 24 heures se sont écoulées depuis cette nouvelle. Avez-vous lu quelque chose de Marcel Proust? Ensuite, je vous laisse une réflexion du même auteur et une recommandation littéraire que je fais personnellement à propos de cet auteur.

Recommandation littéraire

"À la recherche du temps perdu"

Chef-d'œuvre de la littérature française du XXe siècle, en plus d'être l'une des plus grandes créations littéraires de tous les temps, selon les critiques et les historiens. Dans cette œuvre il y a la transposition dans l'histoire de la vie de Marcel Proust (1871-1922), ainsi que des personnages et des environnements sociaux de son temps, elle a façonné un chemin nouveau et fructueux dans le domaine du roman.

C'est une œuvre composée de rien de plus et rien de moins de sept titres:

  1. "En bas de la route de Swann."
  2. "Dans l'ombre des filles en fleurs."
  3. "Le monde de Guermantes".
  4. "Sodoma et Gomorra".
  5. "Le prisonnier."
  6. "Le fugitif."
  7. "Le temps a regagné."

Vous pouvez retrouver les titres individuels ou l'œuvre déjà complète avec les sept exemplaires.

Réflexion de Marcel Proust sur la lecture

Il a fait une réflexion beaucoup plus large que celle que nous vous proposons ici, et vous pouvez la retrouver par d'innombrables pages web 100% complètes, mais il nous en reste ce bref extrait:

«Dans la lecture, l'amitié nous rend souvent sa pureté primitive. Avec les livres, aucune gentillesse n'en vaut la peine. Avec ces amis, si nous passons la soirée en leur compagnie, c'est parce que nous en avons vraiment envie. Souvent obligés de les quitter contre notre volonté. Et une fois que nous sommes partis, pas l'ombre de ces pensées quiIls gâchent l'amitié: qu'ont-ils pensé de nous? «N'avons-nous pas été sans tact? - Avons-nous aimé? Et la peur qu'ils préfèrent quelqu'un d'autre. Tous ces chocs d'amitié disparaissent au seuil même de cette amitié pure et calme qui se lit ... quand on s'ennuie, on n'a pas peur de paraître s'ennuyer, et quand on est définitivement fatigué de sa compagnie, on le ramène à la sienne. place sans égard ... ».


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Atelier d'écriture dit

    Pour toujours, recommanda Proust.

bool (vrai)