Juan Tranche. Entretien avec l'auteur de Spiculus

Photographie : Juan Tranche. Profil Twitter.

Jean Tranch Je suis dans le secteur de l'édition depuis un certain temps, avec un intérêt particulier et axé sur l'étude de Rome antique et le monde classique. Maintenant qu'il a fait le saut sur le marché avec un roman qui raconte l'histoire d'un gladiateur légendaire, Spicules. J'apprécie vraiment votre temps, votre dévouement et votre gentillesse pour cela interview où il parle d'elle et de plusieurs autres sujets.

Juan Tranche - Entretien 

  • NOUVELLES DE LA LITTÉRATURE: Spicules est votre premier roman dans le genre historique. Que nous en dites-vous et d'où est venue l'idée ?

Pendant des années Je ressens quelque chose d'inexplicable pour le monde des gladiateurs et Spiculus était l'un des meilleurs de tous les temps. Cela a toujours attiré mon attention sur la façon dont tout le monde a entendu parler de ces combattants qui ont laissé leur vie dans l'arène, mais personne n'en connaît qui ont réellement existé. Spartacus, le plus célèbre de tous les temps, il l'a fait pour avoir mené une rébellion d'esclaves, pas pour être un bon gladiateur. Dans une société où l'on aime mesurer le succès en décernant des prix et des décorations pour presque tout, au moins j'ai trouvé ça curieux. j'ai profité de peu de données que nous avons de lui et la passion que je ressens pour cette époque à raconter, non seulement son histoire, mais aussi pour présenter ce monde merveilleux de la main de deux amis qui se font face dans la Rome de l'empereur Néron. 

  • AL : Pouvez-vous revenir au premier livre que vous avez lu ? Et la première histoire que tu as écrite ?

Le premier livre dont je me souviens à l'école était une histoire de Pompéi raconté pour les enfants où le protagoniste s'appelait Sofia. Ce livre m'a marqué car nous avons pu avoir une rencontre avec l'auteur. Outre l'obligation de lire au stade de l'enseignement, le premier livre que j'ai lu de mon plein gré a été Les piliers de la terre. J'adore. Depuis, je n'ai jamais arrêté de lire et j'essaie de transmettre ma passion à mes filles.

Concernant l'écriture. La seule chose que j'ai écrite tout au long de ma vie, jusqu'à ce que je décide de raconter l'histoire de Spiculus, était lettres d'amour avec quinze ans qui est aujourd'hui ma femme. Je n'avais jamais écrit d'histoire, ou quoi que ce soit du genre, mais j'espère ne jamais abandonner ce passe-temps qui est devenu une passion. 

  • AL : Un scénariste en chef ? Vous pouvez en choisir plusieurs et de toutes les époques. 

je resterais certainement avec Ken Follette parce que ses livres m'ont fait aimer le roman historique. Aussi Santiago Posteguillo dans ce genre et, bien sûr, Juan Eslava Galán, puisque j'adore le monde romain grâce à ses livres. Dans d'autres genres qui me passionnent aussi, comme le thriller ou le roman policier, je les aime beaucoup Santiago Diaz et Carmen Mola

  • AL: Quel personnage dans un livre aurais-tu aimé rencontrer et créer? 

Sila, un protagoniste général du roman Gladiateurspar Roger Mouge. Je me demande encore comment ce personnage penserait dans différentes situations ou comment il agirait dans différentes situations. Oui, je sais que cela semble un peu étrange. J'aurais aussi aimé créer, pas tellement savoir, Alice Gould le protagoniste de Les lignes tordues de Dieupar Torcuato Luca de Tena. 

  • AL: Y a-t-il des habitudes ou des habitudes particulières en matière d'écriture ou de lecture? 

Dans la facette de l'écriture, la musique de bandes sonores comme Max Ritcher, Hans Zimmer et toujours en fonction de la scène que je développe. De plus, il ne peut jamais manquer café et chocolat. Quant à la lecture, aucune. j'ai la capacité de très haute concentration et peu importe à quel point il y a du bruit autour de moi ou à quel point mes filles sont bruyantes, la télévision me met en scène lorsque je lis.

  • AL: Et votre lieu et heure préférés pour le faire? 

Pour écrire, comme j'ai dit, de nuit et sur la table du salon. Pour lire J'adore le fauteuil dans la chambre de ma fille, le canapé dans le salon, la chambre, la cuisine, la terrasse. En résumé, je m'en fiche le site parce que je suis passionné par la lecture. Mais, si je devais rester avec un moment précis, je choisirais dans été, dans un hamac avec le bruit de la mer en fond sonore. 

  • AL: Y a-t-il d'autres genres que vous aimez? 

J'ai presque tout lu. j'adore le roman historique et le roman noir et je le combine avec essais. Je pense que le seul genre que je n'ai jamais lu est un roman d'amour, mais je ne l'exclus pas non plus. 

  • AL: Que lisez-vous maintenant? Et l'écriture?

Pour l'instant je viens de finir : Il n'y a plus de jungles où retourner, de Carlos Augusto Casas, que j'ai beaucoup aimé. Je viens de commencer à lire : L'alanopar José Zoilo Hernández.

J'écris, je finis mon deuxième roman que dire de la femmes gladiateurs

  • AL : Comment pensez-vous que la scène de l'édition est et qu'est-ce qui vous a décidé à essayer de publier ?

Aujourd'hui, il y a plus d'offre que jamais et, heureusement, les livres peuvent être achetés à n'importe quel prix. C'est une excellente nouvelle car elle permet à la culture d'être accessible à tous les budgets et pour tous les goûts. Il existe également des possibilités qui n'existaient pas auparavant grâce à la auto-édition cela a permis aux écrivains novices, qui voyaient auparavant qu'il était impossible de réaliser leur rêve, la possibilité d'éditer leurs œuvres. J'ai essayé parce que je n'avais rien à perdre et tout à gagner et, sans aucun doute, j'ai pris la bonne décision puisque, depuis que j'ai écrit SpiculesC'est incroyable à quel point cela m'a enrichi. 

  • AL : Le moment de crise que nous vivons est-il difficile pour vous ou saurez-vous garder quelque chose de positif pour les histoires à venir ?

La vérité est que je ne sais pas. Spicules Il est apparu il y a seulement quelques mois, donc je n'ai connu que ce moment. Donc tout ce que j'emporte avec moi est très très positif. Si ce qui vient est mieux, j'ai hâte de le vivre. 


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

bool (vrai)