Des corrections à 'Les Fleurs du Mal' sont publiées en France

Charles Baudelaire

Charles Baudelaire revient au présent littéraire 148 ans après sa mort. Bien que nous souhaitons annoncer la découverte d'un manuscrit perdu du célèbre poète français, la nouvelle que nous vous apportons aujourd'hui nous montre à quoi ressemblait l'écrivain.

La raison pour laquelle le poète maudit revient sur les pages de la culture est qu'un éditeur parisien a publié pour la première fois les preuves corrigées par Baudelaire lui-même de son recueil de poèmes. Les Fleurs du mal.

Le manuscrit original de Les fleurs du mal Il n'a jamais été trouvé, donc la première preuve de la presse corrigée dans l'écriture de l'auteur est le seul échantillon manuscrit que nous ayons de ce chef-d'œuvre de la poésie.

Avant de donner son approbation définitive pour la publication de l'ouvrage, en 1857, Charles Baudelaire s'est très impliqué auprès de son rédacteur et ami Auguste Poulet-Malassis, notant et corrigeant les épreuves de la presse.

Dans ces annotations, nous voyons un poète critique qui biffe et corrige à la plume tout ce qui lui semble faux. Dans ses annotations, nous voyons un détaillé, pointilleux et perfectionniste Charles Baudelaire qui corrige les virgules mal placées, demande que la police soit changée, exige que l'orthographe d'un mot soit changée ... résultat, à la limite de l'obsession dont il savait que ce serait l'œuvre de sa vie.

Ces épreuves corrigées ont été acquises par la Bibliothèque nationale de France en 1998 lors d'une vente aux enchères pour plus de trois millions de francs, soit environ un demi-million d'euros.

Cet ouvrage ne pouvait être consulté jusqu'à présent que dans le catalogue numérique de la Bibliothèque nationale de France, mais grâce à Éditions des Saints Pères ils sont publiés pour la première fois dans une édition numérotée en fac-similé, qui ne comptera pas plus de 1.000 XNUMX exemplaires.

Mis en vente à 189 euros, c'est un bijou que tout bibliophile aimerait avoir dans sa bibliothèque privée.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.