Toni Hill. Entretien avec l'auteur de The Dark Goodbye de Teresa Lanza

La photographie. Facebook de Toni Hill.

Toni Hill a un nouveau roman, Les adieux sombres de Teresa Lanza, qui est sorti le mois dernier. L'auteur barcelonais qui signe des titres tels que Tigres de cristal, anges de glace et la trilogie de Inspecteur Salgado m'a accordé cela interview où il nous raconte ce nouveau travail et bien d'autres sujets. Merci pour la gentillesse et le temps consacré.

Toni Hill. Entrevue

NOUVELLES DE LA LITTÉRATURE: Vous souvenez-vous du premier livre que vous avez lu? Et la première histoire que vous avez écrite?

TONI HILL: Le premier devait être un histoire ou bande dessinée et je ne peux pas dire ce que c'était. Je me souviens du premier qui m'a frappé en tant qu'adulte après une adolescence où je lis beaucoup moins. Il a été Le monde selon Garp, du John Irving et cela m'a révélé tout un monde de plaisir «adulte». J'avais l'impression que les livres avaient encore des choses à me dire après quelques années à ne pas y prêter autant d'attention.

La première histoire écrite dont je me souviens: c'était une histoire pour un cours d'écriture Je faisais à ce moment-là, et c'était assez populaire. 

  • AL: Et cet écrivain préféré? Vous pouvez en choisir plusieurs et parmi toutes les époques.

E: Beaucoup de. D'Irving, que j'ai déjà cité, à des classiques comme Tolstoï ou les sœurs bronzée, Anne-Marie Matute, Merce Rodoréda ou des auteurs plus récents comme Philip Roth, Coetzee ou Jonathan franciser... j'ai des likes très varié et il serait incapable de choisir un seul livre ou auteur. 

  • AL: Quel personnage dans un livre aurais-tu aimé rencontrer et créer?

TH: J'aurais aimé écrire un Roman de style Ana Karenina ou ont créé une atmosphère aussi intemporelle et personnelle que celle qui apparaît dans le travail de Kafka. Mais, pour citer un auteur moins classique, j'aurais aimé écrire Mystic River (Dennis Lehane) et d'avoir donné une vie littéraire à tous ses personnages.

  • AL: Une manie ou une habitude en matière d'écriture ou de lecture?

TH: En fait, non. Tranquillité et silenceJe suppose, bien que je puisse lire dans les avions, les métros ou les bars sans trop de problèmes. J'adore le faire dans le plage ou piscine.

pour les Écrire oui j'ai besoin d'un peu plus de calme environnemental, mais je l'ai également fait dans les lieux publics. Il arrive un moment où j'arrive à m'isoler et je ne sais pas ce qui se passe autour de moi.

  • AL: Et votre lieu et heure préférés pour le faire?

TH: Pour Écrire nécessaire se lever relativement très tôt et faites-le tout au long de la matinée. La Fin de soirée Je le trouve plus adapté pour lire.

  • AL: Votre nouveau roman est Les adieux sombres de Teresa Lanza. Que trouvons-nous dedans?

TH: Il est toujours difficile de répondre à cette question de manière concise car un roman est un ensemble de beaucoup de choses, mais, faisant un effort de synthèse, je dirais que vous trouverez un intrigue obsédante, avec des caractères très psychologiquement définis, qui est en même temps le portrait de deux mondes (celle d'une classe aisée et celle des immigrés d'origine latino-américaine). Ongle histoire très actuelle qui, au-delà de la séduction par le mystère, peut nous faire penser à quelques contradictions qui nous touchent tous.

  • AL: Plus de genres littéraires que vous aimez?

TH: Tout le monde. Je ne fais pas de distinction entre les genres, mais entre les voix et les regards qui m'intéressent et ceux qui ne le font pas. Je trouve la fantaisie épique plus difficile même si j'étais fan de Chanson de glace et de feu et la poésie me demande plus de concentration que d'habitude. J'aime vraiment le livres d'histoire, et ces dernières années, j'ai lu d'excellents conteurs d'histoires tels que Mariana Enriquez o Table Sarah.

  • AL: Que lisez-vous maintenant? Et l'écriture?

TH: Je lis un livre intitulé Obscurité, par Paul Kawczak, que Destino vient de publier, et un autre roman qui n'est pas encore sorti: Le diable derrière le jardin (Prétextes) de Gines Cutillas, que je présenterai fin mars. Les deux sont fortement recommandés.

  • AL: Comment pensez-vous que la scène de l'édition est pour autant d'auteurs qu'il y a ou veulent publier?

TH: Eh bien, nous avons en fait un paysage éditorial solide et large, donc je dirais que c'est plus facile à publier qu'il y a des années (Et je ne parle pas d'auto-publications, bien qu'elles soient également une option valable). En même temps, ils sont beaucoup ceux qui veulent publier, et cela complique les choses.

Je sais que ça peut être désespéré de ne pas trouver une maison pour ce manuscrit que l'on a écrit en sacrifiant des heures de sommeil ou de vie sociale, mais le la concurrence est rude et les possibilités pour de nouveaux auteurs sont limitées. D'un autre côté, c'est quelque chose qui s'est toujours produit.

  • AL: Quel est le moment de crise que nous vivons en vous assumant? Pouvez-vous garder quelque chose de positif ou d'utile pour vos futurs romans?

E: Je ne recherche pas les facteurs positifs des tragédies. Je ne pense pas que quelque chose comme la pandémie ait fait ressortir ou fera ressortir le meilleur de qui que ce soit, mais c'est un arrière-plan qui peut être utilisé dans la fiction à l'avenir, bien sûr.

Je ne suis pas particulièrement attiré par ça pour le moment, vraiment, mais il est possible que, avec un peu plus de distance, J'ai envisagé de créer une histoire dans ces mois d'agitation et de désolation. J'en doute sincèrement, même si l'imagination finit parfois par nous emmener sur des chemins que nous n'avions jamais pensé parcourir.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

bool (vrai)