Août. Sélection d'actualités éditoriales

Arrive août, mois de vacances par excellence. Il y aura donc beaucoup de temps pour lire. eh bien ils y vont quelques nouvelles sort ce mois-ci. Pour jeter un coup d'œil au panorama avec des titres comme les nouveautés de Idelfonso Falcones, par exemple. mais ils sont là Shirley Jackson ou l'une des reines du roman nordique comme Asa Larsson.

Rome. une histoire culturelle —Robert Hughes

Pour commencer, donnons une visite de la Ville Éternelle, qui en vaut toujours la peine. Et nous le faisons main dans la main avec Robert Hughes, qui est l'un des meilleurs critiques contemporains d'art et de culture, et qui nous emmène à travers le passé et le présent de Rome. Elle le fait en traversant près de trois mille ans de splendeur et de décadence et en évoquant les figures les plus importantes de son passé, de César à Mussolini. Il nous parle aussi de politique, religion et art qui sont liés les uns aux autres pour nous aider à tout comprendre dans son ensemble. Mais le plus important est l'équilibre que nous trouvons entre les vastes connaissances et la passion mise à nous en parler.

Les péchés de nos pères —Asa Larsson

Il a remporté le prix du meilleur roman à suspense d'Adlibris, le prix du meilleur roman policier des Storytel Awards et aussi le meilleur roman policier de l'année de l'Académie suédoise.

Nous rencontrons le médecin légiste Lars Pohjanen, qui n'a plus que quelques semaines à vivre lorsqu'il demande Rebecca Martinson pour enquêter sur un meurtre qui s'est produit il y a soixante ans. Dans le congélateur d'un alcoolique retrouvé mort, le cadavre du père d'un célèbre boxeur disparu en 1962 sans laisser de trace. Rebecka prend en charge l'affaire, bien qu'elle cache un lien personnel avec lui. Et son enquête la mène à celui qui était chef de file du crime organisé dans la région depuis des décennies qu'ils appellent le Cranberry King.

le livre du fossoyeur —Olivier Potzsch

Dans la lignée de la la mode actuelle du roman qui mélange les crimes avec un cadre historique soigné, de préférence au 3.500.000ème siècle, nous obtenons ce titre qu'ils vendent déjà comme rapide et extrême, qui triomphe également en Europe avec XNUMX XNUMX XNUMX lecteurs. Il est signé par Oliver Pötzsch, qui est l'un des auteurs de fiction historique les plus lus en Allemagne. Journaliste et scénariste, elle se consacre désormais entièrement à l'écriture. Et, fait curieux, il descend du Kuisl, l'un des principales dynasties de bourreaux de son pays entre le XVIe et le XIXe siècle, qui lui a inspiré l'écriture de son premier roman, La fille du bourreau.

Dans cette histoire, il nous emmène au Vienne de 1893 où dans le Prater, son parc le plus important, apparaît le corps d'un serviteur brutalement assassiné. Léopold von Herzfeldt est un jeune inspecteur de police qui se chargera de l'affaire, bien qu'il n'ait pas les faveurs de ses collègues, qui se méfient de ses nouvelles méthodes d'enquête. Mais il aura le soutien de deux personnages bien particuliers : Augustin Rothmayer, le fossoyeur principal du cimetière central de Vienne ; Oui Julia Loup, une jeune opératrice du central téléphonique nouvellement ouvert dans la ville et avec un secret qu'elle ne veut pas révéler.

Les huit robes de Dior — Bière de jade

Jade Beer est une rédactrice, journaliste et romancière qui a travaillé dans la presse britannique pendant plus de vingt ans et a remporté plusieurs prix.

nous présente une histoire ce qui est compté en deux fois et à travers huit robes Dior à l'occasion du 65e anniversaire de la mort du créateur. Il se déroule également dans deux villes, la 2017 Londres et l' Paris de 1952. À Londres Lucille, qui adore sa grand-mère Sylvie, l'aidera à récupérer un vestige du passé et partira à Paris sur les traces d'une de ces robes Dior inestimables. Mais Lucille ne sait pas que derrière cette robe elle se cache un grand secret qui pourrait changer votre vie.

Dans le Paris du 52 nous avons Alice, qui est la femme d'un ambassadeur et qui doit remplir son rôle de voir et d'être vue, même si elle se sent à l'aise. De plus, son amour semble s'être calmé alors lorsqu'un mystérieux jeune homme croise son chemin, elle se retrouve prise dans un histoire d'amour pour lequel il sera capable de tout.

Pendu —Shirley Jackson

Est 1951, et il a été décrit comme un roman de formation et de campus, mais étant derrière la main de Shirley Jackson, maîtresse de la terreur, le mélange d'obscurité, de cauchemars et d'ambiguïté ne manque pas. les étoiles Nathalie Waite, qui a dix-sept ans et est une famille étouffante composée du père, un écrivain médiocre et égocentrique, et de la mère, une ménagère névrosée. Quand vient le jour où vous allez étudier, il n'est pas très clair si avant Il vous est arrivé quelque chose que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas dire. Déjà à l'université, sa vie va basculer.

Esclave de la liberté —Ildefonso Falcones

Arrive le nouveau roman d'Ildefonso Falcones, qui se déroule également en deux temps : le Cuba esclave et la L'Espagne du XXIe siècle. Et il raconte le combat pour la liberté de deux femmes noires à des époques très différentes.

Sur Cuba milieu du XIXe siècle, un navire arrive chargé de plus de sept cents femmes et filles kidnappées en afrique travailler dans les champs de canne à sucre et donner naissance à des enfants qui seront aussi des esclaves. Kaweka Elle est l'une d'entre elles, esclave dans l'hacienda des cruels Marquis de Santa Maria. Mais il a la capacité de communier avec Yemayá, une déesse volage qui, à l'occasion, lui accorde le don de guérison et vous donne la force de mener le combat pour la liberté.

Et dans le Madrid courant nous avons Lita, une jeune femme mulâtre, fille de Concepción, qui a passé toute sa vie à servir dans la maison des marquis de Santadoma, au cœur du quartier de Salamanque, comme ses ancêtres l'ont fait dans la Cuba coloniale. Malgré ses études, la précarité de l'emploi l'oblige à se tourner vers les Marquis pour une opportunité dans le banque de votre propriété. Il y découvre les origines de sa fortune et décide d'entreprendre une bataille juridique en faveur et mémoire de leurs ancêtres.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.