Quoi de neuf de Jo Nesbø. En automne L'héritier et… reviendront Harry Hole

Jo Nesbø Photo: (c) Debra Hurford Brown.

La vaste paroisse des fidèles de Jo Nesbo toujours de la chance cette année. En avril, nous avons eu Macbeth et en Octobre va en vente L'héritier (traduction -ou décision de l'éditeur- très libre bien sûr pour le titre original, Sonnen, aussi simple que The Son). Je l'ai lu à moi-même à son époque et Je le recommande désormais.

Et l'année prochaine, dans Juillet, l'ignifuge revient (car il n'a qu'à brûler) commissaire Trou de Harry  dans sa douzième histoire, Couteau (Je n'ose pas traduire, alors ce qui se passe se passe, mais pour le moment et littéralement Couteau). Voyons voir de quoi s'agit-il ces deux nouvelles et j'espère qu'ils publieront bientôt les deux autres romans qui ne sont pas encore venus de Nesbø: Du sang sur la neige y Soleil de minuit

Les lecteurs réguliers de Actualidad Literatura doivent déjà me connaître histoire d'amour légendaire et intense avec ce groupe viking, C'était un requin financier, un rocker à succès (il a joué tout l'été dans ces fjords de son pays) et maître du roman policier. Il n'est donc pas surprenant que je perde mon objectivité lorsque je parle de lui. Là ils vont mes impressions de ce qui s'en vient et de ce qui manque.

El héritier

Le prochain est en vente Octobre 11 et est le deuxième roman indépendant après Chasseurs de têtes. Il a été publié dans 2014, il était donc temps que j'arrive par là. Qu'en est-il du traduction du titre Je l'ai déjà commenté. Parfois, les décisions des éditeurs de changer l'original sont amusantes, ce qui appartient à un auteur, pour qui sait quels critères. De plus, avec Nesbø jusqu'à présent, ils avaient respecté leurs titres d'origine. En fin…

De quoi s'agit-il

Le protagoniste est Sonny Lofthus. Il a la trentaine et a passé les douze dernières années de sa vie en prison pour des crimes qu'il n'a pas commis. Il est accro à l'héroïne depuis son père a décidé de se suicider avant qu'il ne soit désigné comme un flic corrompu. Sonny a eu des ennuis et se retrouve en prison.

Là ça devient un genre de gourou ou de confesseur d'autres prisonniers, mais il est aussi le centre d'attention de beaucoup: les fonctionnaires et le directeur, la police, les avocats ... Et ils veulent tous qu'il reste en prison. Et surtout, le plus important seigneur du crime d'Oslo.

Mais un jour, l'un des détenus dit à Sonny Quelque chose de très important à propos de la mort de son père. Alors Sonny décide que doit s'enfuir peu importe. Et il le fera dans l'un de ces épisodes qui semblent impossibles et qui sont une marque de fabrique de la maison Nesbø. Alors pense juste à chercher vengeance à tout prix, de la pègre aux forces de l'ordre de haut niveau, ainsi que des enquêtes supplémentaires sur ce qui s'est réellement passé. Mais ils le persécutent aussi. Sur leur chemin ils traverseront Simon Kefas, un flic vétéran qui connaît également plus de vérités sur Sonny, et le l'amour d'une fille cela vous aidera.

Ce que j'ai trouvé

Il y a toujours craintes des lecteurs les plus dévoués et les plus dévoués lorsque cet auteur au succès colossal avec une série de personnages décide de changer de troisième et aérez avec d'autres histoires. C'est ce qui se passe avec Nesbø. Son Harry Hole est une création si grand et rond qu'il a déjà transcendé et que cela éclipse (et peut-être déjà éclipsera-t-il déjà, que Nesbø le veuille ou non) tout ce que j'écris.

C'est arrivé avec Chasseurs de têtes (changement de voix narrative à la première personne, histoire aussi originale que particulière, protagoniste très différent ...). Et c'est arrivé à nouveau avec Macbeth, qui a divisé ses fidèles dans des opinions contradictoires. C'est compréhensible. Mais bien sûr, Macbeth est Macbeth et Nesbø n'a rien inventé, elle ne l'a raconté qu'à sa manière. Cela peut se reproduire avec L'héritier et ceux qui doivent encore être publiés, des histoires beaucoup plus courtes et également très différentes de celles mettant en vedette la police chaotique norvégienne.

Je peux seulement dire que L'héritier moi gustó muchocomment je les ai aimés Chasseurs de têtes, Du sang sur la neige y Soleil de minuit. Ce qui m'a semblé autre belle histoire dans le style de la maison Nesbø. Avec ses rebondissements, le humanité de ses personnages, alambiqué de ses parcelles et l' romantisme profond qui sous-tend tout. Oui, Harry n'est pas là, mais ce n'est pas nécessaire. Il y a de la vie au-delà de lui, il y a plus d'histoires. Et ils en valent la peine car ils viennent de Nesbø.

Aussi, et aussi modestement Je peux parler du point de vue d'un écrivain, de temps en temps, nous devons changer la puce, imaginer de nouvelles créatures et créer de nouveaux mondes. Mais il est également vrai que on ne peut pas toujours aimer et on peut aussi décevoir. La question est que nous l'assumons. Et ces auteurs établis l'ont plus que supposé. Bien sûr, avec cet homme, je suis clair.

Couteau

Mais d'accord, personne ne s'inquiète. Oui, il revient, notre addiction la plus terrible, notre propre Jim Beam: Harry. Et ce sera avec ça Couteau. Bien que, s'ils font la même chose que le précédent, le titre sera Le bord, La CoupeLe couteau.

Vous avez raison. En juillet dernier, Nesbø a annoncé que le douzième Le roman de Harry Hole sortira sur 11 de julio de 2019. Apparemment, au début, nous trouvons un Harry se réveillant avec un terrible gueule de bois et mains et vêtements couverts de sang. L'ennui est servi, bien que connaissant Hole, nous ne sommes plus surpris qu'il entre dans le pire. Le problème, à ce stade, est de voir jusqu'où Nesbø ira (encore) après avoir fait subir à cette créature tant d'atrocités.

Le fait est que le roman ramènera également un vieil ennemi mortel de Harry. Il semble incroyable qu'il en reste après ceux qu'il a déjà. Mais cet esprit diabolique et dérangé qui distingue Nesbø continuera sûrement à créer le pire pour lui. Bien que, comme ceux d'entre nous qui adorons ce flic désespérément imparfait le savent bien, son adversaire le plus sombre sera toujours lui-même.

Donc alors…

Rien, attendre et pour continuer la lecture Nesbø. Sans appréhension, sans crainte de déception, sans préjugé. De plus, il est préférable de se forger l’opinion la plus appropriée.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.