Mes 7 lectures de 2018. De séries, de versions et d'amour. Les noirs gagnent.

Une autre année et de nombreuses lectures sont passés entre mes mains. Je suis resté aux portes de la cinquante livres. Donc un an de plus Je sélectionne mes favoris et met en évidence un personnage qui est entré dans l'Olympe de mes dieux littéraires. Il y a ceux sept, dont quatre ont été publiés ce 2018 qui est déjà en train de mourir. C'est mon peu profond Je passe en revue ces romans de ton noir, romantique et classique. Mai 2019 sera également prospère et fructueuse en lectures. Bonne année!

Série Myron Bolitar - Harlan Coben

La série noire de l'année sans aucun doute. L'été plus que divertissant avec les aventures de Myron bolitar, cet ancien joueur professionnel a pris sa retraite en raison d'une blessure grave et est devenu avocat, représentant sportif et détective occasionnel. Ils ont été 11 livres dévorés en rien grâce à ses intrigues pleines d'action et à ses personnages si puissants comme Bolitar et son ami et partenaire inséparable et particulier Gagner Lockwood. Recommandé à cent pour cent pour sa prose agile, chargée d'ironie, d'action et de bonnes histoires. J'ai tout dit et plus c'est par ici !.

7-7-2007 - Antonio Manzini

Depuis Rocco schiavone a sauté sur la scène littéraire avec Piste noire ses histoires et sa silhouette ne l'ont pas rendu plus grand et meilleur. Cette année, le dernier titre des quatre qui vont jusqu'à présent a été publié. Un retour dans le passé de ce policier maussade, aigre et tellement italien ce qui nous explique enfin d'où vient ce personnage insipide mais aussi romantique qui a si bien réussi à mettre le public noir dans sa poche. Pour les fans du jaune italien. Plus c'est par ici !.

La merveille éternelle - Perle S. Buck

Écrit en 1973 et retrouvé quarante ans plus tard par hasard, ce roman de la Lauréat du prix Nobel et Pulitzer et l'un de mes écrivains de référence, Pearl S. Buck, Ce fut une découverte. Avec toute l'essence de son travail, avec la composante orientale toujours présente, ce histoire d'amour cela m'a fasciné au premier semestre.

Le récit du point de vue de son protagoniste, Randolph corfax, depuis le moment de sa naissance jusqu'à ce qu'il devienne un écrivain à succès tout en servant dans la guerre de Corée et tombe amoureux de Stephanie Kung, d'un père chinois et d'une mère américaine. Tous deux recherchent leur sens de et dans la vie. Et tout cela avec une passion et un ton très personnel.

Macbeth - Jo Nesbø

Je ne pouvais pas manquer cette année mon écrivain viking le plus admiré de la littérature la plus noire. Cette année, il a publié sa version très particulière d'un classique des classiques, Macbeth. Une commission de Projet Hogarth Shakespeare qui, à mon avis, est sorti. Il n'est pas nécessaire d'avoir lu le chef-d'œuvre original, qui est aussi mon préféré du barde anglais, mais cela aide à mieux apprécier cette version. L'examen le plus complet est c'est par ici !.

Avec réception inégale de ses lecteursCependant, tout ce que cette bande nordique écrit en vaut généralement la peine. Oui un claque au poignet pour le Lumen, qui dans la première édition a laissé jusqu'à 55 fautes d'impression et erreurs non corrigées. J'espère qu'ils l'ont déjà fait.

Les chiens durs ne dansent pas - Arturo Pérez-Reverte

J'ai eu l'occasion de le dire personnellement à Pérez-Reverte au Salon du livre de Madrid: «Laissez plus de Falcós et suivre avec plus d'aventures et de mésaventures du nègre et ses amis à quatre pattes. Cela a à peine duré quelques jours où ils m'ont submergé à parts égales amusement et excitation.

Une lecture incontournable pour les amoureux des chiens avec tous les ingrédients d'un grand roman policier, plein d'ironie, de tendresse, d'acidité, de tragédie et de comédie. Et beaucoup de critiques avec lui style incomparable de l'auteur.

Belgravia - Julian Fellowes

Mi frais romantique de l'année a atteint son apogée avec ce titre, qui n'est pas de 2018 et avait dans la chambre. Une gourmandise, Comment pourrait-il en être autrement, du créateur de la magnifique série télévisée Downton Abbey. Cette fois nous emmène aussi à l'époque romantique par excellence: le XNUMXe siècle victorien anglais et son Londres plus représentatif.

Amours, chagrin, intrigues familiales, enfants perdus, identités cachées, des lettres qui arrivent ou qui se perdent, des carriéristes ambitieux et voyous, des protagonistes qui ne se résignent pas à leur destin ... Mais, à la fin, oui, les torts sont défaits, les malentendus sont clarifiés, les méchants sont démasqués et, bien sûr, l'amour triomphe. Indispensable pour tant d'amoureux du roman d'amour dans son sous-genre victorien.

Corruption policière - Don Winslow

Et je me retrouve avec un autre titre qui ne date pas non plus de cette année. Je l'ai lu dans une convalescence à l'hôpital que j'ai eue en février. C'est peut-être aussi pourquoi, en plus de son superbe finition d'un grand genre noir comme Winslow, Je l'ai mis dans le piédestal de mon 2018 littéraire.

La histoire colossale de corruption d'un groupe de policiers, l'unité, qui dirige le fabuleux et plus que redoutable sergent DPNY Denis MaloneA été ma lecture de l'année. Malone était droit au podium de ces personnages qui dévorent mon âme en sept phrases et un geste et ils restent pour toujours avec un autre morceau de mon cœur littéraire. De lecture obligatoire, obligatoire et par décret-loi pour tous les amoureux du genre le plus noir, brut et brutal.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

4 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Mel dit

    Je n'avais aucune idée que le scénariste de l'abbaye de Downton était aussi un romancier, mais maintenant que je le sais, je vais m'arrêter à la librairie oui ou oui 😋J'adore ça, parce que j'ai adoré la série 💕 Merci pour les recommandations 😍

    1.    Mariola Diaz-Cano Arevalo dit

      Merci pour votre commentaire, Mel. J'espère que vous l'aimerez et si vous êtes un fan de Downtown Abbey, vous l'aimerez certainement. Jetez également un œil à The Mitford Crimes, de sa nièce Jessica Fellowes.

  2.   natxo dit

    Sept hein ...... buu nous verrons, bien que cette année et en raison de mes heures de travail taciturnes, qui me font rentrer chez moi à 23 heures, je n'ai pu profiter que de 46 romans, en comptant celui que j'apprécie en ce moment: Le banquet céleste de Donald Ray Pollock. Écrivain qui a marqué depuis longtemps et putain, c'est bien. En revanche, après avoir lu moins, la décision devrait être plus facile ……….:
    (l'ordre est chronologique, pour ne pas l'aimer plus ou moins)

    1. Brian Panowich Bull Mountain
    2. Lawrence Block Au milieu de la mort
    3. Maj Sjöwall et Per Wahlöö Le policier qui rit
    4. Ed Mc Bain le concessionnaire
    5. Les linceuls Horace Mc Coy n'ont pas de poches
    6. Elmore Leonard The Mississippi Blues
    7. Dennis Lehane Ce monde manquant
    8. Fredric Brown La nuit à travers le miroir
    9. La nuit des chasseurs de Davis Grubb
    10.Larry Brown père et fils
    11.George Pelecanos Drama City
    12. Joe R, Lansdale Une saison sauvage

    Il est impossible de choisir si peu de hahahaha

    1.    Mariola Diaz-Cano Arevalo dit

      Il est très difficile de choisir parmi tant de choses, Natxo, et votre sélection n'est pas mauvaise non plus. Merci pour ton commentaire.