Les livres d'Elena Ferrante

Rues de Naples

Rues de Naples

Elena Ferrante est le pseudonyme d'une écrivaine italienne qui éblouit la scène littéraire mondiale depuis près de deux décennies. Bien qu'ayant commencé son œuvre littéraire dans les années 90, sa carrière s'est catapultée en 2012 après avoir publié Le grand ami, roman avec lequel la tétralogie a commencé Deux amis. En 2018, après le succès de la saga, HBO l'a adapté pour la télévision avec le nom du premier livre et jusqu'à présent 2 saisons ont été diffusées.

Avec près de 20 ans dans le milieu littéraire, l'auteur a un catalogue de neuf romans, un conte pour enfants et un essai. Son anonymat ne l'a pas empêché de conquérir d'innombrables lecteurs tant en Italie que dans le reste du monde. Son dernier roman, La vie mensongère des adultes (2020), a été catalogué par Horaire comme l'un des 100 meilleurs livres de l'année.

Les livres d'Elena Ferrante

Harceler l'amour (1992)

C'est le premier livre de l'écrivaine italienne, qu'elle dédie à sa mère. Il a été publié en Espagne sous le nom Amour ennuyeux (1996), traduit par Juana Bignozzi. C'est un roman qui se déroule à Naples au milieu du XNUMXe siècle, a 26 chapitres et est raconté à la première personne. Sur ses pages la relation entre une mère et sa fille est liée — Amalia et Delia—.

Synopsis

Le 23 mai, un cadavre est retrouvé flottant dans la mer, après avoir identifié le corps, il est confirmé qu'il s'agit d'Amalia. La terrible nouvelle arrive aux oreilles de Delia juste le jour de son anniversaire. Que sa mère soit retrouvée morte était ce qu'il s'était le moins attendu à savoir ce jour-là.

Après le drame, Delia décide de retourner dans sa Naples natale pour enquêter sur l'événement, car elle était surprise qu'Amalia ne porte qu'un soutien-gorge. En arrivant dans la ville, il n'est pas facile pour lui d'affronter le passé qu'il s'est tant efforcé d'ignorer, cette enfance complexe qu'il avait décidé de bloquer dans son esprit.

Alors qu'il élucide les mystères qui entourent le sinistre, les vérités qu'ils ont forgées sont révélées votre environnement, votre vie et sa personnalité, crudité qui vous fera voir une nouvelle réalité.

La fille noire (2006)

C'est le troisième roman de la littérature. Il a été traduit par Celia Filipetto et publié en espagnol sous le titre La fille noire (2011) . C'est une histoire racontée à la première personne par sa protagoniste, Leda, et dont le thème principal est la maternité. L'intrigue se déroule à Naples et se déroule sur 25 courts chapitres.

Synopsis

Leda est une femme de près de 50 ans, divorcée et mère de deux filles: Bianca et Marta. Elle vit à Florence, et en plus de s'occuper de ses filles, elle travaille comme professeur de littérature anglaise. Votre vie routinière change soudainement lorsque sa progéniture décide de déménager au Canada avec leur père.

Phrase d'Elena Ferrante

Phrase d'Elena Ferrante

Femmes, loin d'être nostalgique, elle se voit libre faire ce que tu veux, alors part en vacances dans sa Naples natale.

En se reposant sur la plage partager avec plusieurs familles locales, relancer, sans vouloir, son passé. En ce moment, envahie par les inconnues qui arrivent dans ses mémoires, prendre une décision complexe et risquée.

Promotions La fille noire...
La fille noire...
Aucune évaluation

L'ami brillant (2011)

C'est le premier roman de la saga Deux amis. Sa version italienne a été publiée en 2011. Un an plus tard, il a été traduit en espagnol par Celia Filipetto et présenté sous le nom : Le grand ami (2012). L'intrigue est racontée à la première personne et se déroule à Naples au siècle dernier. A cette occasion, l'amitié est à la base de l'histoire, et celle-ci a pour protagonistes deux jeunes : Lenù et Lila.

Synopsis

Lenù et Lila ont passé leur enfance et leur jeunesse dans sa ville natale, un endroit extrêmement pauvre à la périphérie de Naples. Les filles ont grandi ensemble et leur relation a basculé entre l'amitié et la rivalité typiques de cet âge. Tous les deux ont leurs rêves clairs, ils sont convaincus de se dépasser et de sortir de cet endroit sombre. Pour réaliser vos ambitions, l'éducation sera la clé.

Histoire de l'enfant perdu (2014)

La fille perdue (2014) —titre en espagnol— est l'ouvrage qui termine la tétralogie Deux amis. L'histoire se déroule au XNUMXe siècle à Naples et met en scène Lenù et Lila à l'âge adulte. Tous deux ont pris des directions différentes, ce qui les a amenés à se distancer, mais une nouvelle histoire de Lenù va les unir à nouveau. L'histoire voyage du présent de ces deux femmes et fait une rétrospective de leur vie.

Synopsis

Lenù est devenu un écrivain renommé, a déménagé à Florence, s'est marié et a eu des enfants. Cependant, leur mariage s'est effondré. De son côté, Lila a eu un autre destin, elle n'a pas réussi à quitter son village et elle lutte toujours contre les inégalités qui y règnent. Lenù décide de commencer un nouveau livre et le sujet la fait retourner à Naples, ce qui lui permettra de retrouver son amie..

La Vita bugiarda degli Adulti (2019)

Après le succès de la saga Deux amis, Elena Ferrante a présenté La vie mensongère des adultes (2020) . C'est une histoire qui a Giovanna comme protagoniste et qui se déroule à Naples dans les années 90. Ce roman a des traits personnels de Ferrante, qui dans une interview collective a déclaré : « Enfant, j'étais un très menteur. Vers l'âge de 14 ans, après de nombreuses humiliations, j'ai décidé de grandir ».

Synopsis

Phrase d'Elena Ferrante

Phrase d'Elena Ferrante

Giovanna est une fille de 12 ans Quoi appartient à la bourgeoisie napolitaine. Un jour il a entendu de son père -Sans qu'il le sache- qu'elle était une fille laide, comme sa tante Vittoria. Intriguée et confuse par ce qu'elle a entendu, elle a pu voir à quel point les adultes sont des hypocrites et des menteurs. Envahie par la curiosité, elle décide de partir à la recherche de cette femme, afin de voir de visu à quoi son père faisait référence.

À propos de l'auteur, Elena Ferrante

En raison de son anonymat, peu de détails biographiques sont connus sur l'auteur italien. Beaucoup disent qu'il est né à Naples en 1946 et qu'il vit actuellement à Turin.  Tout au long de sa carrière, elle n'est connue que par quelques entretiens qu'elle a donnés par e-mail.

Anita Raja, "l'écrivain" derrière Elena Ferrante

En 2016, une femme nommée Anita Raja a "confirmé" via un profil Twitter qu'elle était la personne derrière le pseudonyme. A travers différents messages, cette personne a avoué être l'"écrivain" et a demandé que sa vie privée soit respectée, puis a supprimé le compte. Cependant, peu de temps après, Tommaso Debenedetti - tristement connu pour avoir diffusé de fausses interviews avec des célébrités - a revendiqué les tweets, créant ainsi plus de doutes.

Debenedetti a assuré qu'il avait rencontré Raja et qu'elle lui avait fourni les informations. Malgré la trajectoire douteuse de l'écrivain - se faisant appeler "Le champion italien du mensonge" - certains journalistes ont confirmé la théorie. Pour ce faire, ils ont demandé où l'argent du droit d'auteur était déposé et il a été crédité sur un compte d'Anita Raja, ce qui a pu confirmer qu'il s'agissait bien d'elle.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

bool (vrai)