Gertrudis Gómez de Avellaneda. Sonnets sélectionnés

Gertrudis Gomez de Avellaneda il est né en Camagüey, Cuba, un jour comme aujourd'hui en 1814. À l'âge de 22 ans, il est venu en Europe avec sa famille où il a habité pour la première fois France. Plus tard, ils sont venus à Espagne, où il a commencé à publier sous le pseudonyme de La Peregrina. À Madrid, il publie son premier livre, Poésie, et il avait une vie très occupée. Plus de travaux ont été La baronne de Joux, Le don du diable o L'aura blanche. Dans sa mémoire c'est un sélection de sonnets choisi.

Gertrudis Gómez de Avellaneda - Sonnets

Au début

Sea Pearl! Star de l'Ouest!
Belle Cuba! Ton ciel lumineux
la nuit se couvre de son voile opaque,
comment la douleur couvre mon front triste.

Je pars!… La foule assidue,
pour m'arracher du sol natal
les voiles se lèvent et sont prêtes à se réveiller
la brise vient de votre zone de brûlure.

Adieu, heureuse patrie, cher Eden!
Partout où le destin dans sa fureur me pousse,
ton doux nom flattera mon oreille!

Au revoir! ... La bougie turgescente grince déjà ...
l'ancre se lève ... le navire, secoué,
les vagues mouches courtes et silencieuses.

Aux étoiles

Le silence règne: briller dans les deux
Lumières de la paix, étoiles pures,
De l'heureuse nuit belles lampes,
Vous brodez son manteau de deuil avec de l'or.

Le plaisir dort, mais ma rupture veille,
Et mes plaintes brisent le silence,
Renvoyant l'écho, à l'unisson avec eux,
Des oiseaux de la nuit le chant sinistre.

Des étoiles dont la lumière modeste et pure
De la mer duplique le miroir bleu!
Si vous êtes ému par l'amertume

De la douleur intense dont je me plains,
Comment égayer ma nuit noire
Tu n'as aucun malheur! pas un pâle reflet?

Au soleil un jour de décembre

Il règne au ciel. Soleil, règne et enflamme
avec ton âme je tire ma poitrine fatiguée!
sans lumière, sans verve, comprimé, étroit,
un rayon aspire à votre flamme brûlante.

A votre heureuse influence les pousses d'herbe;
la glace tombe à votre éclat défait:
Sortez de l'hiver raide malgré tout,
roi de la sphère, soleil: ma voix t'appelle!

Des champs heureux de ma crèche
reçu de tes rayons le trésor,
la fortune m'emporte pour toujours:

sous un autre ciel, dans un autre pays je pleure,
où le brouillard me submerge, importun
Sortez le brisant, soleil, je vous en supplie!

Désir de vengeance

Du puissant ouragan spirituel,
impoli comme le chagrin qui me secoue!
Viens, avec la tienne ma fureur excite!
Viens avec ton souffle pour enflammer mon esprit!

Laisse la foudre bourdonner et éclater,
tandis que -qui est comme une feuille sèche ou une fleur fanée-
ton coup violent sur le chêne précipite.
brisé et brisé au torrent rugissant!

De l'âme qui t'invoque et t'accompagne,
enviant ta force destructrice,
jette ensemble l'étrange confusion.

Viens ... à la douleur qui la dévore insensée
fais que ta puissante colère se produise,
et le cri sec qui pleure lâche!

Torture d'amour

Heureux qui à côté de toi soupire pour toi,
qui entend l'écho de ta voix sonore,
que le compliment de ton rire adore
et le doux parfum de votre haleine respire!

Ventura tellement, combien il admire envieux
le chérubin qui habite l'empyrée,
l'âme trouble, le cœur dévore,
et l'accent maladroit, en l'exprimant, expire.

Devant mes yeux le monde disparaît
Et à travers mes veines, une lumière circulaire
Je sens le feu d'un amour profond.

Tremulous, je veux vous résister en vain.
J'inonde ma joue de larmes brûlantes.
Délire, joie, je vous bénis et je meurs!

Ma faute

En vain inquiète votre amitié cherche
devinez le mal qui me tourmente;
En vain, mon amie, émue, elle essaie
révèle ma voix à ta tendresse.

L'envie, la folie s'expliquent
avec lequel l'amour nourrit ses feux ...
Que la douleur, la colère la plus violente,
expirez par sa lèvre son amertume ...

Plus que de dire mon profond inconfort,
ne trouve pas ma voix, ma pensée, médium,
et en enquêtant sur son origine, je suis confus:

mais c'est un mal terrible, sans remède,
qui rend la vie odieuse, le monde odieux,
ça tarit le cœur ... Bref, c'est l'ennui!


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

bool (vrai)