Caballo de Troya, par JJ Benítez. 35 ans d'une saga classique

Oui, je l'ai lu. Ensemble. Eh bien non je mens il me reste Le jour de la foudre, Je l'ai là et j'ai reporté pour une liste interminable à venir. Mais ce ne sera pas long. Le reste est en baisse depuis qu'ils m'ont donné le premier à l'âge de 15 ans. Mais il y en a déjà 35 qui sont passés. La saga Trojan Horse continue d'être l'un des best-sellers, populaire et controversé de tous. Et son auteur, JJ Benitez, autorité en matière de science-fiction et de questions occultes, est aussi une histórico déjà.

Polémique à son époque, comme tout ce qui touche la religion et les dogmes de la foi, ce n’est plus qu’un lecture au moins particulière. La question de savoir s'il laisse une empreinte ou non dépend logiquement des yeux avec lesquels il est lu. Et bien sûr, il est très approprié pour ces dates de Pâques, en particulier, son premier et le plus populaire titre. Peu de textes aussi exhaustifs, descriptifs, intenses et complètement loin de la "version officielle" pour raconter d'abord les trois jours de Passion de Jésus de Nazareth et plus tard une bonne partie de sa vie et de son œuvre. Bien sûr, pour les croyants et les incroyants.

Le charpentier et moi

Allez-y un nuance qui devrait être clarifiée au lecteur: sur le point de 15 ans., mon éducation était celle de chaque fils d'un voisin dans l'Espagne des années 70 et 80 catholique, apostolique et romane. Premier EGB (oui, je lui ai assez bien survécu) dans un Collège de filles des soeurs de la charité. Et puis le vient de commencer BUP (oui, ce n'était pas si terrible non plus) dans un petit institut dans une ville de La tache profonde.

Je veux dire, un adolescent normal mais ce qui avait souffert une perte très récente et énorme dans l'âme. Alors l'esprit qui m'abritait marchait alors avec les révolutions typiques de cette époque plus l'immense douleur, injuste et incompréhensible, mais avec laquelle il faut apprendre à vivre trop tôt. Mais le charpentier m'a toujours aimé et je ne pouvais pas lui demander de compte. Peut-être qu'un jour il me les donne. Maintenant je l'aime toujours. Et j'ai lu cette série au fil des ans sans que cette sympathie n'ait changé.

Pourquoi on lit Cheval de Troie être un croyant et aucune foi ne le secoue il n'a pas non plus de raison de l'abjurer, et cette lecture n'est pas non plus considérée comme un affront, une plaisanterie ou une insulte digne d'excommunication pour l'auteur et les lecteurs. À son époque, c'est arrivé.

Controversé, controversé ... Non. Encore une lecture.

Chaque fois que l'on parle, écrit ou discute Instances élevées (appelez-vous ce que vous voulez) vous risquez entrer dans un gommage si vous ne faites pas attention ou si vous perdez les formulaires. Vous savez, le sexe, la religion et le football peuvent provoquer des guerres mondiales.

Le gommage dans lequel JJ Benítez s'est mis, autorité mondiale de l'univers paranormal et avec les ovnis entre les deux, avec Cheval de Troie c'était considérable. Tout a commencé avec un intrigue présent initial, dans la meilleure tradition des romans de recherches de manuscrits et dérivés, où le chercheur doit déchiffrer mille énigmes et se rendre dans mille lieux jusqu'à ce qu'il trouve la documentation qu'il met entre ses mains un personnage mystérieux.

De là, il a continué à dire, dans la voix de ce protagoniste inconnu et avec toutes sortes de termes techniques et une narration plus abrupte, un projet militaire nord-américain extraordinaire et super secret (bien sûr) développé avec succès pour voyager dans le temps. La question est de voir où ils vont (il y a tellement de grands moments dans l'Histoire de l'Humanité ...) et ils décident pour cela.Les derniers jours de la vie de Jésus de Nazareth.

Voyage dans le temps et cours d'histoire

Deux sont choisis après un préparation exhaustive et très complète non seulement physique, mais aussi psychologique et bien sûr sans croyances religieuses de toute nature. Elisha, (noms de code, bien sûr), un ingénieur qui reste dans le module pour tout contrôler; Oui Jasonune militar haut grade et docteurQuel sera le explorateur, quiconque effectue le travail de terrain en Judée en l'an 30 dans le but de se rapprocher le plus possible de la figure de Jésus.

En tant que prémisse qui ne peut être absente dans ces cas, ils ont absolument interdit d'intervenir dans certains cas, cela pourrait changer le cours de l’histoire. Et une autre question est que ni le présent, ni le passé, ni l'avenir ne sont exempts de l'imprévu.

Une fois dans le passé, la leçon d'histoire commence que Jason raconte à la première personne. Ainsi, le récit de ce qui lui arrive est parsemé de notes de bas de page sans fin, couvrant parfois une page entière, de données collectées à partir de sources historiques qui soutiennent, ou modifient également, la perception du protagoniste de ce qu'il avait étudié et de ce qui se trouve réellement.

Nous avons donc cet aspect de Roman historique romain qui ravit le fan du genre. La rencontre du protagoniste avec, par exemple, Ponce Pilate C'est l'un de ceux à ne pas manquer. Mais bien sûr, le RENCONTRE en majuscules fait partie de ceux que l'on n'oublie pas à cause de la narration exceptionnelle du moment, racontée avec un intensité de ceux qui sont si réels que si vous êtes entré dans l'histoire (et que vous y êtes entré), vous pouvez la recréer comme si vous aviez aussi le Maître devant vous, à partir de ce moment, vous pouvez également l'appeler. Et laissez le truc Carpenter pour une ambiance plus collégiale.

De la science-fiction pure. Ou non?

A partir de là vous rejoignez déjà le groupe. La galerie de personnages et faits qui sont défilés à travers les livres est sans fin et donne à Jason et Elíseo d'aller enchaîner les voyages. Du bien connu (ou pas) disciples, ceux de Sanhédrin, le ressuscité Lazare, ou, dans les titres ultérieurs, Marie (une pro révolutionnaire, au goût du patio actuel), son autre fils et frères de Jésus, le Magdalena ou l' Jean-Baptiste visionnaire et à moitié fou et le roi le plus dérangé encore Hérode.

Mais surtout le maître, avec qui ils se rencontreront plus de sauts de temps, par exemple, être plus jeune et se consacrer à la construction de bateaux. Et avec qui ils s'engageront conversations longues et profondes que, sans aucun doute, s'ils sont le produit de l'auteur, je n'arrête pas d'enlever mon chapeau à cause de l'intensité obtenue. Et surtout pour le humanisation et humanité doué à un personnage de la catégorie de Jésus de Nazareth, indépendamment, je le répète, aux croyances de chacun à son sujet

En fin de compte

Parce qu'il faut tout lire et si c'est un saga historique et spirituelle, également sous la forme d'un manuel d'auto-assistance, une sui generis et même un roman d'amour, Cheval de Troie c'est l'un des meilleurs.

série Cheval de Troie

  1. Jérusalem (1984)
  2. Masada (1986)
  3. Saïdan (1987)
  4. Nazareth (1989)
  5. Césarienne (1996)
  6. Hermon (1999)
  7. Nahum (2005)
  8. Jordán (2006)
  9. Canne (2009)
  10. Le jour de la foudre (2013)

Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Roberto Sumoza dit

    Mes salutations et respects.

    Je vous écris pour vous demander s'il existe une édition anglaise du livre The Trojan Horse, Jerusalem ? L'auteur de JJ Benítez.

bool (vrai)