Les arbres : Percival Everett

Les arbres

Les arbres

Les arbres (o Les arbres, par son titre original en anglais) est un roman policier d'humour et d'horreur écrit par le professeur d'université et auteur américain Percival Everett. L'ouvrage a été publié pour la première fois en 2021 par Graywolf Press et Influx Press. Plus tard, il fut traduit en espagnol par Javier Calvo et commercialisé par la maison d'édition De Conatus.

C'est l'un des livres les plus remarquables et les plus appréciés d'Everett, et c'est également l'un de ses thèmes les plus complexes. Par soi-même, a gagné la faveur de nombreux lecteurs et membres de critiques spécialisés, parmi lesquels, Revue de livres de Los Angeles, Joyce Carol Oates et Carole V. Bell. La plupart ont défendu le génie littéraire de Percival et la critique sociale qu'il aborde dans son œuvre.

Synopsis de Les arbres

À propos de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis

En 1955, un adolescent américain nommé Emmett Till, appartenant à la communauté noire du pays, il était kidnappé, torturé, lynché et brutalement assassiné dans le Mississippi à l'âge de 14 ans. Tout cela s'est produit après que le garçon a été accusé d'avoir offensé sexuellement une femme blanche, Carolyn Bryant, dans l'épicerie de sa famille.

La brutalité de son meurtre avec...connotations racistes notables– et l’acquittement de ses meurtriers a eu un grand impact et nous a fait réfléchir sur la longue histoire de persécution violente des Afro-Américains aux États-Unis. Jusqu'à devenir à titre posthume une icône du mouvement des droits civiques.

Les arbres prend comme référence cet événement et d’autres qui se sont produits depuis lors. Il faut noter que les crimes exposés sont assaisonnés de l'humour acide de l'auteur.

Une ode à la justice poétique

Dans Money, Mississippi, un homme blanc appelé Junior Junior Il est retrouvé mort dans sa propre maison à côté du corps d'un sujet afro-américain inconnu.. Lorsque les corps sont transportés à la morgue, on découvre vite que l'homme noir non identifié a disparu.

Plus tard, et sans raison apparente, Le corps qui avait été volé à la morgue est retrouvé chez le cousin de Junior., Wheat, qui a également été assassiné.

Peu de temps après, le « John Doe » – le nom utilisé aux États-Unis lorsque l’identité de la victime est inconnue – disparaît à nouveau. Plus tard, deux détectives noirs du Bureau d'Investigation du Mississippi, Ed Morgan et Jim Davis, Ils sont envoyés à Money pour enquêter sur la situation.

Ed et Jim se rendent dans un bar local fréquenté par la communauté noire de Money, où Ils découvrent que Junior et Wheat étaient liés à Carolyn Bryant.. Les détectives pensent plus tard que le corps disparu présente une ressemblance frappante avec celui du corps battu d'Emmett Till.

Un homicide injustifié n’est qu’un ticket pour le chaos futur.

De plus en plus de cadavres commencent à s'accumuler dans tout le pays. Chacun précède un ou plusieurs hommes blancs assassinés aux côtés des corps de sujets noirs ou asiatiques. Pendant, Ed et Jim parviennent à découvrir l'identité du corps sur la scène du crime d'origine.. Ils font ensuite remonter la trace jusqu'à une entreprise qui vend des restes humains à des fins scientifiques.

Aussi Ils commencent à soupçonner que Gertrude Penstock -une serveuse blanche qu'ils ont rencontrée chez Money- et son arrière-grand-mère Mama Z -cent cinq ans- Ils sont impliqués dans les premiers meurtres. À l'insu d'Ed et Jim, cela se révèle vrai, car Gertrude et un groupe de noirs partageant les mêmes idées avaient orchestré la mort de Wheat et Junior Junior en représailles à l'implication de leur père dans le meurtre d'Emmett Till.

Il n'y a pas plus de lien que la douleur des victimes

Malgré ce qui a été découvert précédemment, il n’existe aucun lien réel entre le meurtre initial et tous les autres. C'est ici où Les faits historiques fictifs se heurtent à la fiction à part entière, alors que les rapports sur les autres crimes révèlent que de grands groupes d'hommes noirs et asiatiques qui semblent immunisés contre les balles ont commencé à reproduire les morts orchestrées par Mama Z et Gertrude.

À propos du développement et de l'écriture de l'œuvre

Pour écrire le roman, Everett a fait des recherches sur les lynchages aux États-Unis. D'un autre côté, Pour mener à bien ses études, il achète des livres traitant d'éléments de lynchage., se documentant si minutieusement qu'il réussit à développer une section dédiée au sujet dans sa bibliothèque.

Sur le plan narratif, l'auteur attribue l'humour de ses romans, comprenant Les arbres, à l'influence de Mark Twain.

À propos de l'Auteur

Percival Everett est né le 22 décembre 1956 à Fort Gordon, en Géorgie, aux États-Unis. Il a étudié la philosophie à l'Université de Miami. De plus, il a appris diverses matières, telles que la biochimie et la logique mathématique. Il a ensuite obtenu une maîtrise en fiction de l'Université Brown en 1982. Tout au long de sa carrière littéraire Il a écrit des livres pour enfants, de la poésie, des romans policiers et bien plus encore.

Autres livres de Percival Everett

Des romans

  • transpirer (1983);
  • Accompagne-moi au loin (1985);
  • Couper Lisa / Couper Lisa (1986);
  • Zoulous / Zoulous (1990);
  • Pour sa peau foncée (1990);
  • Le pays de Dieu (1994);
  • Bassin versant/bassin (1996);
  • Le corps de Martín Aguilera / Le corps de Martín Aguilera (1997);
  • Frénésie / Frénésie (1997);
  • Glyphe / Glyphe (1999);
  • Grand Canyon, Inc. / Grand Canyon, Inc. (2001);
  • Effacement / Effacement (2001);
  • Une histoire du peuple afro-américain / Une histoire du peuple afro-américain (2004);
  • Désert américain / Désert américain (2004);
  • Blessé / Blessé (2005);
  • La cure d'eau (2007);
  • Je ne suis pas Sidney Poitier : un roman / Je ne suis pas Sidney Poitier : un roman (2009);
  • Hypothèse (2011);
  • Percival Everett de Virgil Russell : un roman / Percival Everett de Virgil Russell : un roman (2013);
  • Tellement de bleu (2017);
  • Téléphone / Téléphone (2020);
  • Non (2022);
  • James (2024).

Contes

  • La météo et les femmes me traitent équitablement : histoires / La météo et les femmes me traitent équitablement : histoires (1987);
  • Vue d’ensemble : histoires / Vue d’ensemble : histoires (1996);
  • Damné si je le fais : Histoires / Damné si je le fais (2004);
  • Un demi-pouce d'eau / un demi-pouce d'eau (2015).

La poésie

  • re:f, geste / re:f, geste (2006);
  • Abstraktion und Einfühlung / Abstraction et empathie (2008);
  • Natation Nageurs Natation (2010);
  • Il n’y a pas de nom pour le rouge (2010);
  • Le mensonge de la truite (2015).

Littérature pour enfants

  • Celui qui est parti (1992).

collaborations

  • Ma Californie : voyages de grands écrivains / Ma Californie : voyages de grands écrivains (2004).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.