Quand la Première Guerre mondiale nous a presque laissés sans "Le Seigneur des Anneaux"

photo-1

Soldats britanniques commençant une charge pendant la bataille de la Somme.

Ce sort est capricieux, c'est quelque chose que nous avons tous entendu à un moment donné. Pas étonnant donc que lorsque nous étudions la vie d'un personnage ou, simplement, nous analysons la nôtre, nous sommes surpris de voir comment les choses auraient changé si à un certain moment une chose ou une autre s'était produite.

Beaucoup, face à ces divagations, frémiront à l'idée de la destination possible et de la facilité avec laquelle elle décidera de notre chemin. Dans le cas, par exemple,  JRR Tolkien, le destin l'a miraculeusement sauvé d'une fin désastreuse. Quelque chose qui, en somme, nous a permis d'apprécier son travail et son monde merveilleux.

Que serait devenue la littérature fantastique si cet écrivain était mort à 23 ans? Eh bien sûrement, sans le «Hobbit " ou "le Seigneur des Anneaux", ce genre aurait évolué différemment et dans l'imaginaire populaire, des créatures comme le Hobbits, elfes, orcs ou nains, ils n'existeraient pas ou simplement, ils seraient très différents.

Eh bien, oui, seulement une petite circonstance a sauvé Tolkien d'une mort certaine bien avant qu'il n'écrive les livres qui le placent sur «l'Olympe» de la littérature fantastique . Pour en comprendre les tenants et les aboutissants, il faut remonter à la Première Guerre mondiale et à l'une des batailles les plus importantes et les plus horribles de ce conflit, la bataille de la Somme.

L'écrivain britannique s'est enrôlé à l'âge de 22 ans pour se battre pour son pays pendant la Grande Guerre. Il l'a fait comme beaucoup de ses compagnons universitaires, tous désireux de défendre leur pays. Le devoir est donc devenu le seul responsable d'une si grande décision, entraînant ainsi des milliers de malheureux dans l'enfer du champ de bataille.

Il est devenu partie, après sa enrôlement, du 11e Bataillon du Rifle Regiment de Lancashire. Bataillon dans lequel il s'est enrôlé comme officier en raison de son statut social et de ses études universitaires. De cette façon, après une période d'enseignement, est venu au front en 1916 juste prêt à prendre part à la grande bataille de la Somme.

Cette bataille, l'une des plus longues et des plus sanglantes du concours, a mis fin à la vie de plus d'un million d'hommes. Une véritable "Apocalypse" dans laquelle Tolkien était impliqué comme si d'un hobbit en Mordor c'était

Si le simple fait d'avoir été dans ce scénario faisait tenir la survie du futur écrivain sur une ligne fine. Au cours de ce voyage guerrier, s'est produit un événement qui a définitivement fait pencher la balance du côté de la vie au détriment d'une mort assurée au combat.

Le fait est qu'au milieu de cet espace d'horreur, de boue, de mort et de destruction, notre personnage souffrait d'une maladie très fréquente parmi les soldats entassés dans les tranchées. La fièvre et la faiblesse frappèrent Tolkien, le forçant à abandonner son poste au front.  en raison de la maladie appelée, précisément, "tranchée".

Pour cette raison, il a été transféré par la 75e compagnie d'ambulance à l'arrière et de là à un train d'ambulance pour retourner sur son île natale. Le plus curieux est que, pendant que cela se passait, les tirs de mortier et les bombardements massifs d'artillerie ont anéanti son bataillon, anéantissant pratiquement tous ses anciens collègues..

Cela s'est produit quelques jours après son transfert à l'arrière. Pour cette raison, On ne peut s'empêcher de penser à ce qui se serait passé si son transfert avait été retardé suffisamment longtemps pour impliquer l'écrivain dans ces attentats à la bombe.. Il faut dire que, de tous les amis de Tolkien, un seul a réussi à survivre à la guerre. Des données qui nous aident à comprendre la brutalité et la forte mortalité de la Grande Guerre.

Le conflit n'a pas réussi à le mettre fin mais il a eu une influence significative sur le «Seigneur des Anneaux». Des aspects tels que la marche de Frodon à Mordor (l'avant), la relation entre Frodon y Sam (relation vécue entre les officiers et leurs soldats assistants) et les terribles créatures (machines de guerre de toutes sortes) sont totalement interconnectées avec leurs expériences et expériences guerrières.

Sans aucun doute, la guerre a presque fait que le monde ne connaîtra jamais la «Terre du Milieu» et les créatures qui y habitent. En tout cas, sans cette même guerre, l'histoire aurait sûrement été très différente et JRR Tolkien n'aurait pas été en mesure d'imaginer le monde qui a tant fasciné et continue de fasciner des millions de personnes.

 

 

 

 


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

7 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   RICARDO dit

    Excellent article

    1.    Alex Martinez dit

      Merci beaucoup Ricardo. La vérité est qu'il y a de nombreux écrivains qui, à un moment de leur vie, sont devenus soldats. Deux métiers que l'histoire a liés plus de fois qu'on ne le pense et que nous commenterons dans de futurs articles. Un câlin.

  2.   RICARDO dit

    VOUS AVEZ LU LES CHRONIQUES DE KIPLING SUR LE PGM C'EST TRÈS INTÉRESSANT IL EST PUBLIÉ PAR FORCOLA

    1.    Alex Martinez dit

      Eh bien, ils me l'ont donné relativement récemment et je l'ai vraiment aimé. La vérité est que j'ai toujours été plus intéressé par la Seconde Guerre mondiale, mais ce sera une question de quelques années que je me suis aussi beaucoup tourné vers la lecture autour de la Grande Guerre. Il me serait difficile, pour le moment, de définir lequel des deux conflits suscite le plus d’intérêt pour moi hehehe

  3.   RICARDO dit

    LES DEUX CONFLITS GÉNÉRENT PLUS D'INTÉRÊT, J'AIME AUSSI LE SGM. LE LIVRE DE HART EST LE MEILLEUR QU'IL VOUS EXPLIQUE TRÈS BIEN IL EST PUBLIÉ EN NOGUER J'AI UNE ÉDITION DE 2 VOLUMES

    1.    Alex Martinez dit

      Je l'écris, merci pour la recommandation. Je lis maintenant Antony Beevor des Ardennes.

  4.   RICARDO dit

    IL EST SORTI CES JOURS SUR LA RÉSISTANCE FRANÇAISE JE VAIS L'ACHETER AUJOURD'HUI C'EST UN TRÈS PETIT THÈME D'ÉTUDE ET SELON IL EST TRÈS BON PUBLIÉ À TAURUS C'EST AUSSI UN PEU CHER MAIS MÉRITÉ