Juan José Millás : livres

Juan José Millas

Juan José Millas

Avec près de cinq décennies de profession, l'écrivain et journaliste espagnol Juan José Millás est un écrivain consacré. Actuellement, il compte plus de 35 publications, dont des romans, des histoires, des articles et des rapports. Le Valencien s'est démarqué dans le domaine littéraire dans les années 80 à travers son quatrième livre : papier humide (1983) . Ce récit policier a été écrit à la demande d'un éditeur de littérature jeunesse, et depuis sa création, il a eu un grand écho.

C'est après le succès de ce roman que Millás s'est aventuré dans le journalisme, une tâche qu'il exerce avec son propre style original. Il a reçu dix fois des prix importants, à la fois littéraire et journalistique. Leur deux doctorats Honoraire, décerné par les universités de Turin et d'Oviedo.

Biographie

Juan José Millas García est né à Valence (Espagne) le 31 janvier 1946. Il vient d'une famille nombreuse, il est le quatrième d'une fratrie de neuf. Ses parents étaient Vicente Millás Mossi —inventeur et technicien industriel— et Cándida García. Il a passé ses premières années dans sa ville natale, jusqu'à en 1.952, il déménage avec sa famille pour La prospérité, une ville populaire de Madrid.

Études et expérience professionnelle

Il étudiait la nuit, car le jour il travaillait comme intérimaire dans une caisse d'épargne. Pour trois ans a étudié la philosophie et les lettres —Dans la spécialité Philosophie Pure— à l'Université Complutense de Madrid, qui il est parti quelque temps plus tard. Au début la décennie de les 70' il a rejoint le service de presse d'Iberia.

Course littéraire

A ses débuts il flirte avec la poésie, mais finit par céder au charme de la narration.. En 1975, il publie le roman : Cerbère sont les ombres ; avec lequel il a reçu le prix Sésamo la même année et a obtenu une grande reconnaissance de la critique littéraire. Au cours des six années suivantes, il présente deux œuvres : Vision des noyés (1977) y Le jardin vide (1981).

En 1983, il publie son livre le plus connu : papier humide, un roman qui a attiré des milliers de lecteurs. Après ce succès, au cours des 3 dernières décennies a renforcé sa carrière littéraire avec 16 récits qui l'ont rendu digne de récompenses importantes. Parmi les textes, se détachent les suivants : Deux femmes à Prague (2002), avec lequel il a remporté le prix Primavera ; Oui Le monde (2007), lauréat des prix Planeta (2007) et National Narrative (2008).

Pratique journalistique

Au début les 90', a commencé son travail journalistique dans le journal Le Pays et autres médias espagnols. Il a été caractérisé par l'écriture colonnes appelées "articles", dans lequel il transforme un événement commun en quelque chose de fantastique. Dans ce domaine, il a été honoré à plusieurs reprises, parmi ses prix : Mariano de Cavia Journalism (1999) et Don Quichotte of Journalism (2009).

Romans de Juan José Millás

  • Cerbère sont les ombres (1975)
  • Vision des noyés (1977)
  • Le jardin vide (1981)
  • papier humide (1983)
  • Lettre morte (1984)
  • Le désordre de ton nom (1987)
  • La solitude était ça (1990)
  • Retourner chez soi (1990)
  • Fou, mort, bâtard et invisible (1995)
  • Ordre alphabétique (1998)
  • Ne regarde pas sous le lit (1999)
  • Deux femmes à Prague (2002)
  • Laura et Julio (2006)
  • Le monde (2007)
  • Ce que je sais des petits hommes (2010)
  • La folle (2014)
  • De l'ombre (2016)
  • Ma vraie histoire (2017)
  • Que personne ne dorme (2018)
  • La vie par moments (2019)

Synopsis de quelques livres de Juan José Millás

papier humide (1983)

Le journaliste Manolo Urbina ouvre une enquête sur le "suicide" de son vieil ami Louis-MarieComme soupçonne qu'il a été assassiné. Tout au long de ce voyage, il documente simultanément ce qui s'est passé dans un roman, comme sauvegarde au cas où quelque chose lui arriverait. Deux femmes importantes dans la vie du défunt —Teresa et Carolina— aideront Manolo pendant les enquêtes.

À la recherche d'indices, Teresa trouve une mallette avec de l'argent et des documents compromettants, impliquant un pharmacien. Tout commence à s'effondrer lorsque l'inspecteur Cárdenas prend les rênes du processus. Cet officier découvrira l'une des pièces fondamentales pour résoudre l'affaire en un clin d'œil, avec un dénouement surprenant et incroyable.

Deux femmes à Prague (2002)

En la rechercher de quelqu'un qui écrit sa biographie, Luz Acaso prendre un journal et Se cogner contre le nom de un jeune écrivain célèbre. Déjà décidée - pleine d'énigmes - elle se rend au bureau littéraire de l'auteur pour faire une telle demande ; il le reçoit et l'accepte. Álvaro Abril (l'écrivain), pour sa part, se retrouve dans une lutte interne : malgré le fait que son premier livre l'ait catapulté vers le succès, le soupçon éternel d'être un fils adoptif ne l'a pas laissé être heureux.

Dans l'interview de Luz avec lvaro, elle raconte des faits de sa vie qui semblent pris à partir de scènes d'un film de fiction. Alors que les rassemblements entre les deux passent, le lien se développe en raison des coïncidences constantes. De plus, plusieurs personnages se joignent à l'intrigue, parmi lesquels María José, une amie de Luz qui a une proposition pour Álvaro.

Au détour des pages un tas de mystères, de vérités, de déceptions et beaucoup de fantaisie commencent à émerger... Ces éléments entourent tout le monde pendant l'intrigue, qui se déroule dans un développement absorbant jusqu'à ce qu'une fin se déchaîne à laquelle presque personne ne s'attend.

Le monde (2007)

Un garçon —Juan José— raconte son enfance de son point de vue; sa naissance, les premières années à Valence et le transfert de sa ville natale à la ville de Madrid. Décrit ses expériences dans un environnement d'après-guerre, parsemé de joies et de peines, dans un climat froid, avec de nouvelles amitiés et des amours non partagés. Une réalité à laquelle il a dû s'habituer, bonne ou mauvaise.

En grandissant, il raconte comment il perd des personnes importantes pour lui Et tous ces moments gris difficiles à supporter L'absence d'êtres chers détermine l'adaptation du déjà adolescent, qui essaie de vivre de la meilleure façon. L'histoire est marquée par plusieurs moments de son existence — de la façon dont un enfant devient progressivement un homme — entre réalité et imaginaire.

Promotions Le monde (roman)
Le monde (roman)
Aucune évaluation

La folle (2014)

Julia est poissonnière qui décide d'en apprendre plus sur la linguistique, esto grâce à Quoi elle est obsédée par son patron Roberto, qui est philologue. Il est autodidacte, et dans ce processus lui viennent à l'esprit des personnages avec lesquels il dialogue à la recherche de solutions. En plus de travailler chez le poissonnier, Julia s'occupe d'Emerita, qui est en phase terminale et déterminée à mourir.

Un jour, alors que la jeune femme fréquentait Emerita, reçoit la visite de Millás, un journaliste qui souhaite faire un reportage sur l'euthanasie. En apprenant à connaître Julia plus en détail, il propose tout de suite d'écrire son histoire. Causalement, l'homme traversait un blocage créatif. De manière drastique, tout change... : Emerita dévoile une énigme, et le journaliste s'étonne.

Promotions La folle (roman)
La folle (roman)
Aucune évaluation

La vie par moments (2019)

Juanjo Millas est un écrivain qui raconte 194 semaines de sa vie, sur la base de ses entrées de journal. Là, il expose sa personnalité, quelque chose de perspicace, joyeux, sarcastique et sombre; dans une zone délimitée entre la raison et la paranoïa. De même, il décrit certaines expériences, telles que des visites chez son psychanalyste, ses loisirs, des traitements et la vie quotidienne solitaire d'un homme observateur.

Chaque petit chapitre raconte des moments particuliers, avec des situations étranges et intéressantes. Se ils présentent des scénarios simples : comme vos embouteillages littéraires, vos problèmes ménagers ou votre panne de voiture. C'est une histoire fictive qui peut avoir ou non une certaine réalité, sur une personne normale, mais quelque peu obsessionnelle et avec des visions extravagantes.

Promotions La vie parfois...
La vie parfois...
Aucune évaluation

Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

bool (vrai)