Policiers et écrivains. 4 noms à connaître

Flics. Ils ont été ou sont toujours et un jour ils ont laissé la plaque, les rues et les scélérats et ont commencé à écrire sur eux, sur leurs mondes respectifs. Ils sont beaucoup plus, mais aujourd'hui nous restons avec ces Noms 4. Sont de prestige international, lauréats de prix importants, avec des histoires et des livres de succès traduits en plusieurs langues.

Ils sont les britanniques Clare mackintosh, Le français Olivier Noreck et les habitants de Barcelone Marc Pasteur y Victor de l'arbre. Ce sont ses derniers titres publiés. Celui de Del Arbol sortira le 19 septembre. Voyons donc qui ils étaient et qui ils sont.

Clare mackintosh

Cette Anglaise de Bristol travail douze ans dans la police, dans le département de enquête criminelle, en tant que commandant. Il l'a quitté en 2011 pour devenir journaliste freelance et consultant en médias sociaux. Son premier roman était Je te laisse partir, qui a été rapidement un best-seller critique. Et avec ce nouveau titre, Je te vois, revenir à thriller psychologique.

Synopsis. De nuit en jour l'existence de Jenna gris se transforme en cauchemar. Votre seul souhait maintenant est fuyez pour commencer une nouvelle vie loin de tout. Il finit par atteindre Pays de Galles où il loue une petite maison dans l'espoir d'y trouver un moyen de l'oublier.

Petit à petit, Jenna commencera à apercevoir un avenir. Cependant, elle devra affronter ses peurs, son grand chagrin et le souvenir d'une sombre nuit de novembre qui a changé sa vie à jamais.

Et c'est que personne ne peut fuir son passé et dans le cas de Jenna ce passé est sur le point de revenir.

Olivier Noreck

Né en Toulouse, ce Français de 42 ans était en février dernier à BCNegra pour présenter effet domino. Ce livre que le Prix ​​du roman noir 2016 et cela l'a établi comme l'un des grands noms de la scène noire en France.

Créateur du capitaine Coût du vainqueur, son alter ego, Norek était police depuis 15 ans en le quartier Seine-Saint-Denis, un quartier parisien à fort taux de criminalité, de chômage et d'immigration. Il y a quelques années, il a demandé le partir et a commencé à écrire. effet domino c'est le troisième cas de Coste.

Synopsis. Pour une imprudence le jeune homme Nano Mosconi fini dans prison par Marveil. Terrifié et désespéré, il demande à sa sœur Alex de faire tout ce qui est en son pouvoir pour le sortir de là. Elle met la pression sur l'avocat de la famille, qui propose un plan surprenant qui pourrait fonctionner.

Parallèlement, à la sous-direction de la police judiciaire du département de Sena-Saint-Denis, plus connue sous le nom de SDPJ93, Le capitaine Victor Coste et son équipe reçoivent un avis de kidnapping d'un jeune garçon.

Deux cas apparemment sans rapport déclenchent un effet domino aux conséquences imprévisibles.

Marc Pasteur

Criminologue et écrivain catalan, pasteur travaille pour la police scientifique des Mossos d'Esquadra. Depuis mars de cette année, il est dans la rue Farishta, son cinquième roman et la deuxième partie de la soi-disant "trilogie des îles" dont le premier titre est Bioco.

Également en mars, nous avons pu le voir dans le Kosmopolis partage de conversations et de confidences d'écrivain à écrivain avec Jo Nesbo.

Synopsis. Farishta est le nom d'une fille Orphelin afghan, qu'après avoir perdu ses parents adoptifs et déjà à l'adolescence, il part travailler dans une sorte de station touristique sur certaines îles de Polynésie française. Là, il s'occupe des familles qui séjournent chacune sur une petite île.

En même temps vit une histoire d'amour Avec le guide du complexe, et essayez de découvrir les mystères que recèle le lieu. Pourquoi ces familles y vivent-elles, coupées du monde? Qu'est-il arrivé aux filles qui étaient à votre poste auparavant? Pendant que quelqu'un traque.

Victor de l'arbre

Peut-être le nom le plus reconnu des quatre. Cet ancien mosso d'esquadra a une carrière réussie en tant qu'auteur de La tristesse du samouraï, Un million de gouttes ou le lauréat du Prix Nadal 2016, La veille de presque tout.

Del Arbol sortira un nouveau roman en septembre, Au-dessus de la pluie, et il était lui-même en charge de l'annoncer sur son profil Facebook. Ainsi, définissez ce nouveau livre comme

un roman sur ce que signifie vivre.
Ou dit dans la bouche de Miguel, son protagonistea: "Nous passons tellement de temps à travailler pour survivre que nous oublions de vivre."

Eh bien, nous verrons avec quelle nouvelle histoire nous surprend, même si son style personnel, si nuancé et façonné, ne le sera certainement pas.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

bool (vrai)